Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Bibliothèque, résidence et logements

Bibliothèque, résidence et logements

Informations


Localisation : Paris XIIIe
Maîtrise d'Ouvrage : ELOGIE-SIEMP
Cotraitants : Régil Roudil (Architecte co-traitant) + EVP (Structure) + E² Ecallard (Economiste) + Volga (Paysagiste) + Pouget (Fluides/Thermique) + EODD (HQE Environnement) + CDB Acoustique+ AXCE Sécurité (SSI) + BATSCOP (OPC) + Perrine Rousselet (Graphiste)
Programme : 70 logements étudiants, 75 logements sociaux et médiathèque de quartier
Surface : 7 177 m²
Coût : NC
Démarche environnementale : RT2012 -20% + Plan Climat Ville de Paris + Approche E+C- (niveau E3C1) + Géothermie + Panneaux photovoltaïques + Démarche négaWatt


En premier lieu, notre réponse d’implantation et de volumétries fait synthèse de cette interface au contexte qui va soutenir les besoins du programme : Un volume en R+11, occupant dans un prisme franc la façade nord de la parcelle, un volume en R+4, qui longe les façades Ouest et Sud de la parcelle et le parc, offrant aux étudiants un environnement calme, une émergence polymorphe en R+7 surplombe la placette, et occupe la pointe sud de la parcelle, en proposant des façades assez courtes et des orientations variées pour les logements étudiants, une construction fine et basse en R+1, formant porche sous arcade en R+1, se développe le long de la Voie Nouvelle. Elle souligne un alignement parisien traditionnel, et par sa porosité permet que la cour jardin entre en interaction fortement avec la voie nouvelle.

Le projet reprend ainsi les codes de l’architecture haussmannienne qui lie le rez-de-chaussée et le premier étage en un seul socle. Ici, la partie basse du bâti apparaît comme un porche, avec une succession d’arcades intégrant toute la richesse d’espaces et d’usages que ce dispositif sait produire.
En étages, la densité ressentie passe par l’échelle du logement, de sa fenêtre. Le bâtiment de logements familiaux en R+11, présentent des façades Sud et Nord importantes, de 37 mètres de hauteur et de plus de 40 mètres de long. L’écriture architecturale de la façade vise à dé-densifier la masse de ce volume.
Notre réponse se situe donc dans la continuité du projet urbain : rendre agréable la densité et libérer le sol. Notre propos est donc de construire haut, des volumes simples et francs, exploitant le gabarit particulier au site de 37 mètres, pour libérer des espaces vivants au sol, des lieux aérés, riches en nature et en usages. La cour intérieure a pris de l’importance, s’évase largement pour s’ouvrir sur la voie nouvelle. Elle prend la force des bucoliques cours parisiennes, et se laisse percevoir au travers des porches.

École maternelle

École maternelle

Maisons individuelles

Maisons individuelles